Choisir Langue: Français
Accueil > Points d'intérêt

Points d'intérêt

Pavillon Tianyi

Pavillon Tianyi

Pavillon Tianyi qui se situe à Ningbo, District de Haishu, Province de Zhejiang, Chine construit au milieu de la dynastie des Ming, par FAN Qin, Chef d’Etat-major de Ministère de la Défense nationale. Il couvre une superficie de 26 000 mètres carrés, compte plus de 400 années d'histoire, est le représentant de la culture chinoise de la Collection des livres

Pavillon Tianyi est la bibliothèque la plus ancienne encore existante en Chine, voire en Asie, l’une des trois bibliothèques familiales les plus anciennes du monde.

Le pavillon Tianyi qui était inscrit sur la liste des sites historiques et culturels classés au niveau national en 1982, est aujourd’hui, un site touristique national 4A.

Devant le pavillon, il y a un étang appélé « Tiayi », on y capta de l'eau d'une rivière pour protéger contre les incendies. Au quatième année de l’empereur Kang Xi(1665), FAN Guangwen, l’arrière-petit-fils de FAN Qin, le long de cet étang, construisit des rocailles, des ponts, des kiosques, planta des fleurs et des herbes, de sorte que le pavillon et ses entours eurent l’air d’un jardin privé au sud du Yangtsé. Au-dessus du pavillon, il y a une grande chambre, dessous, 6 chambres. Le jardin a pour forme de Dieu « Bonheur, Prospérité et Longévité », de 9 lions et un éléphant entassés pars des pierres. Le pavillon a l’air d’un jardin au sud du Yangtsé avec un caractéristique élégant et joli.

Le grand Bouddha Maitreya de la Montagne Xuedou

Le grand Bouddha Maitreya de la Montagne Xuedou

Le grand Bouddha Maitreya de la Montagne Xuedou se trouve dans une colline d’une altitude de 369 mètres de la Montagne Xuedou, Commune de Xikou, Ville de Fenghua, Province de Zhejiang, Chine. Le Bouddha, mal habillé, en bronze, s’assoit au nord de la colline face au sud. Il tient un sac à main gauche, un nenju(un bracelet bouddhique) à main droite, ayant l’air gentil. Le grand Bouddha est à la hauteur de la colline, intégré à la masse rocheuse entière, solide, stable comme la roche, magnifique et extraordinaire. La construction du Bouddha Maitreya en plein air est une grande réussite et un événement culturel dans l'histoire du développement et du tourisme dans la ville de Fenghua. Il y joue un rôle positif dans la promotion de l’industrie touristique, l’amélioration de la valeur culturelle et l’accélération de la construction d’une ville touristiques célèbres.

La zone touristique aura une superficie de 52 hectares, composée de trois axes du milieu, de l'est et de l'ouest et de six zones fonctionnelles, y compris la zone centrale du Bouddha, la zone de pèlerinage, la zone de sculptures du Bouddha Maitreya, la zone d'exposition d’objets antiquesla, zone de loisirs et la zone commerciale. L'axe central est le principal site touristique du Grand Bouddha, l'axe de l’est, le grand sous-paysage du Bouddha et l'axe de l’ouest est le bâtiment originel du temple Xuedou. Le grand Bouddha Maitreya est haut de 56,74 mètres, lourd de plus de 500 tonnes, en bronze, à l’intérieur, porté par plus de 1 000 tonnes d’acier, solide et stable. C'est le plus haut Bouddha Maitreya assis du monde.

Site touristique Xikou de la Montagne Xuedou

Site touristique Xikou de la Montagne Xuedou

Site touristique Xikou de la Montagne Xuedou au niveau 5A se trouve dans la Commune de Xikou, District de Fenghua, Chine, à 40 kilomètres au sud-ouest de la ville de Ningbo. Au nord, il est à proximité de la Montagne Xuedou, à l’est, Montagne Xuling ; au sud, au bord de la rivière Shanxi. La rivière entoure de la montagne, quels beaux paysages. Aujourd’hui, il est connu par la ville natale de Tchang Kaï-chek et son fils Chiang Ching-kuo. Il est une perle brillante de la ligne principale du tourisme de la Chine, la première « zone touristique nationale classé 5A » et « Top dix Site touristique de la Province de Zhejiang», qui a remporté les intérêts des voyageurs.

Xikou est un climat sub-tropical typique de mousson, chaud et humide, riche en ressources en eau douce. La région de Xikou couvre une superficie de 379,6 kilomètres carrés et, en raison de son climat géographique unique, les montagnes sont entourées de verdure, des eaux sont claires et des produits sont abondants.

Xikou, datant de quelque 145 millions ans, fait par plusieurs éruptions volcaniques et changements de ligne côtière. La nature fait un travail prodigieux, là, il y a un relief Danxia. Maintenant on voit encore des traces fluides de la couche rocheuse. Après plus de 100 millions d'années, Montagne Xuedou est entrée dans l'ère de l'époque et elle a commencé à montrer la scène de forêts denses, de nombreux animaux, de hautes falaises et de cascades.

La cité cinématographique de Xiangshan

La cité cinématographique de Xiangshan

La cité cinématographique de Xiangshan, située dans la région pittoresque de Xiangshan dans la préfecture de Zhejiang, Chine. La cité du film, qui combine habilement des paysages naturels locaux tels que la montagne de Lingyan, des roches, des trous, des eaux et des forêts, a été investie totalment de 460 millions de yuan. En tant que sa superficie de 1 091 hectares, la culture cinématographique et les loisirs touristiques font partie des cinq sites les plus intéressants : le quartier de la Place , le quartier de la rue de Village, le site du Monastère, le quartier du Manoir, le quartier de Résidence. La cité cinématographique de Xiangshan, qui interprète l'art de l'architecture antique de Song et qui réunit la culture cinématographique et les loisirs touristiques, a été considéré en 2006 comme le « top 10 de la base cinématographique chinoise ».

La construction de La cité cinématographique de Xiangshan est divisée en deux phases . Les sites de la première phase, qui est projeté principalement pour le film «Héros de Condor», y compris « le champ de bataille antique », « la ville de Xiangyang », et plus de 160 bâtiments monolithiques; Les sites de la deuxième phase comprennent «la cité des guerriers du printemps et de l'automne », « paradis du Pèlerinage vers l’Ouest », « l'auberge », « le bâtiment VIP » et « le studio ».

Grâce à ses nombreux bâtiments uniques et aménagés, la cité cinématographique de Xiangshan peut être photographiée à la fois le film de la dynastie QinHan, TangSong, et celui de la dynastie MingQing. On peut y trouver des scènes appropriées pour des sujets cinématographiques de différentes étapes de l'histoire.

Lac de Dongqian

Lac de Dongqian

Le lac de Dongqian, situé au sud-est de la ville de Ningbo, est à seulement 7,8 kilomètres du centre ville. Il est le plus grand lac d'eau douce de la province de Zhejiang, Chine. Le lac entier est composé de lac de grains, de lac du Sud et de lac du Nord, d'une largeur de 6,5 km et d'une longueur de 8,5 km. Le lac périphérique atteint 45 km et a une superficie de 20 km carrées, soit quatre fois plus que le lac de l'Ouest de Hangzhou, que l'on pourrait appeler « le premier lac de la côte de Huaxia ».

Le lac de Dongqian est un lagon naturel des traces de mer formé pendant la période d’Antiquité, et il est plus stylisé à travers les générations successives. Pendant les années de Tianbao sous dynastie de Tang (744), le comté de Mao a ordonné la construction de digues dirigé par Lu Nanjin, ce qui a été suivi par les magistrats Wang Anshi, Li Yigui et Lv Xian, qui se sont imposés sur la frontière et ont construit des installations pour en faire des eaux intégrées.

Le lac de Dongqian est une merveille de la nature qui est pittoresque, magnifique, grandiose et nous rend une féerie. Et c'est aussi un endroit d’humanisme , grâce à sa longue histoire , sa culture riche.

Les sites principals sont la pêche de Tao, l’Oasis de Xiayu, le musée du vestige du dynastie de Song au Sud, le site de Huting, la tour d’Erling au crépuscule, le musée de Wang Anshi, l'académie de Shamenghai et le lac …etc.

La plate-forme de HAI TIAN YI ZHOU

La plate-forme de HAI TIAN YI ZHOU

Une plate-forme maritime qui est construite sur la mer, à 14 kilomètres de la rive sud du pont, qui, au moment de la construction du pont, servait de point intermédiaire entre le nord et le sud pour faciliter le transport des matériaux de construction. Après des travaux, la plate-forme,en tant qu’un point de transbordement sur le pont, sert à la secours maritime et au tourisme. Sur cette plate-forme d’une superficie de deux terrains de football, il y a aussi une tour d’observation, qui donne sur la surface de la mer et donne sur l'ensemble du pont, ce qui fait partie intégrante du pont de la Baie de Hangzhou qui est une ville de Chine. Voici la plate-forme de HAI TIAN YI ZHOU.

La surface totale de construction est de 41700 m2, ce qui représente 12000 m2 sur la mer, pour un investissement total de 580 millions de yuans. Le bâtiment est divisé en deux parties, la plate-forme principale et la tour d'observation, dont la plate-forme principale mesure 24 mètres de haut (6 étages). Au cinquième étage se trouvent les chambres d'hôtes avec vue panoramique sur la mer. La tour d'observation mesure 157 mètres de haut, soit un total de 16 étages, c’est bien ici on peut admirer le paysage de la Baie de Hangzhou. La plate-forme de HAI TIAN YI ZHOU est dominée par le blanc et le bleu, comme un aigle ailé quitient une perle éclatante dans la bouche, ce qui signifie l’évaluation du delta du Yangtze, qui connaît une croissance économique rapide. En même temps, il exprime un vœux pour la Baie de Hangzhou : plus elle vole, plus elle s'élève. L'architecture représente toujours la beauté, il sera une carte de visite brillante de Ningbo en devenant l'un des sites touristiques les plus médiatisés du monde.

Ruines de Hemudu

Ruines de Hemudu

Les ruines de Hemudu est des ruines du Néolithique tardif en Chine, situées dans le bourg de Hemudu, ville de Yuyao, à une vingtaine de kilomètres de la ville de Ningbo. Elles couvrent un espace de presque 40,000 mètres carrés, se fesaient des fouilles depuis 1973, sont l'un des sites culturels les plus anciens de l'époque. C'est un exemple concret de la Chine qui utilise la technologie de tenon et mortaise pour construire des maisons en bois.

En 1983, le Conseil d'État a annoncé que les ruines de Hemudu seraient le deuxième groupe d'unités nationales de protection des reliques culturelles clés. En juin 2018, elles sont été sélectionnées comme deuxième lot de parcs de sites archéologiques de niveau provincial dans la province du Zhejiang.

Les vestiges culturels trouvés dans les fouilles des ruines de Hemudu sont caractérisés par un grand nombre et une grande variété, fournissant un matériel complet pour étudier la production et les conditions de vie de la communauté clanique il y a sept ou huit mille ans. Par exemple, le nombre de pièces de poterie découvertes à deux reprises a atteint 400,000 pièces, ce qui est hors de portée des autres sites néolithiques de même surfaces. Un autre exemple est constitué par les outils textiles déterrés: le rouet, le fil de bobinage, le bois fendu, la poutre de chaîne, la machine-outil, la navette et l’aiguille osseuse etc, à l’aide desquels l’on pourrait rétablir les machines à tisser, si spécifique que les autres fouilles ne pouvaient pas atteindre. Il a également mis au jour des techniques et des outils uniques de tissage de poteries, d'os et de tressage. Ses caractéristiques culturelles concernent principalement la riziculture, l’architecture à colonne sèche, les textiles et le transport des eaux, avec des valeurs économiques, agricoles, spirituelles, historiques et culturelles qui portent des grandes importances.

Tour de tambour de Ningbo

Tour de tambour de Ningbo

La Tour de Tambour de Ningbo a été construite la première année de Tang Changqing (821) et a une histoire de plus de 1,100 ans. C'est un symbole de l'établissement officiel de l'État et de la ville dans l'histoire de Ningbo. La Tour de Tambour de Ningbo est les seules ruines de construction de la vieille ville à Ningbo, et c'est l'un des anciens bâtiments protégés par des vestiges culturels nationaux. Les visiteurs peuvent regarder toute la ville de Ningbo, Province de Zhejiang, Chine. Ce lieu d'intérêt dispose de grandes et petites échoppes, qui ont attiré de nombreux touristes étrangers.

Le poème de Chen Fu, un poète de la dynastie de Yuan, incarne le statut particulier de la Tour de Tambour dans l'histoire de notre pays. Dans les temps anciens, les tours de tambour s’équipaient des clepsydres et des tambours pour annoncer l’heure quotidiennement. Au cours de la guerre, elles portaient également les fonctions de reconnaissance et de surveillance avec les missions de sécuriser la ville et de surpasser les étrangers.

Aujourd'hui, la Tour de Tambour et la zone voisine de la rue du parc sont devenues un lieu de rassemblement pour les événements culturels d’importance à Ningbo, dont l'architecture reflète entièrement les caractéristiques de la ville aquatique de Jiangnan. Des deux côtés se trouvent des magasins ressemblant au style architectural traditionnel de Ningbo, le toit à double pente à tuile verts, le mur de tête de cheval et diverses décorations en bois pour murs extérieurs. Maintenant, il a réparé les deux bureaux d’inspecteurs de surveillance de la province du Zhejiang, l'entrée des ruines des murs de pierre à l'est et à l'ouest, et les monuments en pierre des changements historiques de la sous-ville. Les deux arcs de pierre nouvellement construits sont les symboles des candidats réussis dans les examens impériaux dans les dynasties des Ming et Qing. Il représente l'atmosphère culturelle et la connotation historique. La rue piétonne de cette tour fond la culture et le commerce dans une fournaise, intégrant le shopping et les loisirs, est devenue l'une des stations balnéaires de Ningbo.

Lac de cinq Dragons

Lac de cinq Dragons

Lac de cinq Dragons de Ningbo se situe dans le canton de Longguan du district de Yinzhou, au sud-ouest de Ningbo et a une distance d’environ 35 km de la ville, il est la première place touristique de Ningbo qui a réussi le Système International de Certification de Qualité ISO9000. Cet endroit pittoresque s’appuye sur des paysages naturels, connote culturellement la culture du dragon chinois, les moeurs folkloriques des bourgs de montagne à l’est du Zhejiang et les coutumes populaires, avec des ruisseaux, des cascades et des roches étranges en tant que spécialité.

La région pittoresque couvre une superficie de 16,17 kilomètres carrés, est une zone touristique de type montagnard. Les montagnes se sont entourées, les sommets sont hauts et droits, les falaises hautes, les vallées profondes, ce terrain est riche en terme de variation. Elle se caractérise par ses montagnes, ses rivières, ses vallées et ses coutumes de bourg, regroupe les fonctions de visite, de loisirs, de vacances, de pèlerinage et d’exercice en montagne, satisfait les besoins de touristes tels que le retour dans le paysage, le goût du village de montagne, l’impression vers la culture régionale de l’est du Zhejiang et la joie de loisirs. Le site pittoresque présente de fortes caractéristiques de la culture populaire chinoise du «Culte vers Dragon» et vise à créer une image de marque de «Successeurs du Dragon» qui visitent le lac du dragon, savourent les coutumes de dragon et offrent des sacrifices au dragon.

Monastère de Tiantong

Monastère de Tiantong

Le Monastère de Tiantong représente un lieu sacré du bouddhisme Zen en Chine. Son histoire très ancienne lui a valu la visite des empereurs, situé dans un parc forestier sur les versants de la montagne Taibai, ce monastère est un immense havre de paix à quelques kilomètres de l'effervescence de Ningbo.

Un moine a fondé le temple de Tiantong en 300 après J.-C., sur le flanc de la montagne Taibai de Ningbo. Au fil des siècles, le temple s'est développé pour posséder 999 pièces ! Même maintenant, avec 730 pièces réparties sur 5,8 hectares, le monastère de Tiantong est l'un des plus grands de la côte est de Chine. C'est d'ailleurs le deuxième plus important temple des cinq monastères de l'école du bouddhisme Zen en Chine.

Le monastère de Tiantong se situe à 25km de Ningbo, non loin d'un petit village adossé à la montagne Taibai, également appelée montagne Tiantong, il se perd en pleine nature. Ce parc forestier abrite d'immenses arbres et quantité de bambous. Se cachent aux bouts des allées des points de vue splendides ainsi que des petits monuments qui agrémentent la visite du temple de Tiantong.

Avec une histoire aussi ancienne, rien d'étonnant que les empereurs y soient venus y laisser leur trace. A l'intérieur du temple de Tiantong, on retrouve donc des stèles calligraphiées des empereurs Shunzhi, Kangxi et Yongzhen. C’est un site non seulement pittoresque, mais aussi riche en culture.